Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 08:39

Bellesahi, Ananas  et  Amanda m'ont taguée. J'ai essayé une échappatoire du genre "Vous connaissez déjà tout plein de choses sur moi" ou encore "J'ai déjà répondu il n'y a pas longtemps à un questionnaire similaire". Mais bon, j'ai eu l'impression de faire la chochotte hautaine, et en plus je ne sais pas dire un "non" ferme à ceux que j'aime.

La règle du jeu est simple. Il suffit de :
- Ecrire le lien de la personne qui nous a tagué

- Préciser le règlement sur son blog
- Mentionner six choses sans importance sur soi
- Taguer six autres personnes en mettant leur lien
- Prévenir ces personnes sur leur blog respectif.

Allez c'est parti: voilà 6 choses sans intérêt (mais alors vraiment aucun!) sur moi.

 

1. Anne est mon véritable prénom: il m'a été donné parce que ma Mémé s'appelait Anne-Marie. Mes deuxième et troisième sont Eliane (ma marraine, une tante) et Germaine (ma deuxième grand-mère que je n'ai pas connue).

 

2. J'ai les yeux qui se plissent à longueur de temps et je ne suis jamais éblouie grâce à ce pare-soleil naturel. L'été dernier mon mari a réussi (au bout de plusieurs années de combat!) à me faire acheter des lunettes pour quand je lis sur la plage.

 

3. J'ai un sommeil immédiat et comateux. Si mon mari se couche, quelques minutes après moi, je ne l'entends pas se mettre au lit. Et je peux m'endormir partout: il m'est même arrivé de somnoler à moto (en tant que passagère...).

 

4. Je suis très complexée mais absolument pas pudique. Mais, je ne suis pas à une contradiction près...

 

5. J'ai toujours peur de manquer.  De nourriture (= frigo et placard à épicerie bondés), de vêtements (=une valise pleine à craquer juste pour quelques jours loin de chez moi), de livres (=une PAL honteuse). "Au cas où." est ma phrase fétiche.

 

6. J'ai, sans cesse, le nez froid et humide. Eté comme hiver, j'ai un kleenex à portée de mains. J'ai des paquets et des boites de mouchoirs dispatchés aux 4 coins de l'appartement, et toujours 2 ou 3 paquets dans mon sac à main.

 

Devoir accompli!

J'ai profité d'un beau vendredi ensoleillé pour délaisser l'ordi et maintenant le plus dûr va être de savoir qui reste à taguer!

Je fais le tour de mes blogs en lien, et je reviens cet après-midi désigner ceux qui espéraient encore échapper à cette patate chaude.

Edit de 14h30: Il sembleraient que Anne-Laure, Allie, Antigone, Clochette, Nanou et Praline sont passés aux travers des mailles du filet...étaient passées!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ALaure 11/02/2008 13:18

Bon bin ça y est, j'ai accompli mon devoir...Moi aussi j'ai pour phrase fétiche 3Au cas où" que je renforce souvent par "on ne sait jamais, au cas où"... J'y peux rien si je suis prévoyante de nature...:0010:

Anne 11/02/2008 16:53

Je me reconnais aussi très bien dans le "on ne sait jamais" ;-)

clochette 10/02/2008 14:56

Comme toi j'ai tjs peur de manquer, par contre j'ai peu de complexes mais je suis pudique ! Mon billet paraîtra mardi. Merci d'avoir pensé à moi !

Anne 10/02/2008 17:08

A mardi!

antigone 10/02/2008 09:17

J'ai répondu à ton tag Anne ! Bon dimanche !

Anne 10/02/2008 09:41

Allons, de ce pas, voir cela...

Choupynette 09/02/2008 20:17

Je compatis pour la 5 et la 6...dont je "souffre" moi aussi!

Anne 10/02/2008 09:40

Ce qui prouve bien que du Nord au Sud les maux peuvent être les mêmes!

sylire 09/02/2008 19:33

C'est amusant ces petites choses qui en disent long quelques fois !
 

Anne 10/02/2008 09:30

Oui, nous pouvons aisément imaginer ce qui se cache derrière ces "insignifiances".

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone