Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 08:26

Je continue ma découverte des livres de Françoise Lefèvre grâce à Florinette qui m'a prêté celui-ci.

 

 

Cet extrait est, je pense, un bon résumé à lui tout seul:

"Alors je m'amuse à faire une liste de que j'ai aimé, de ce que j'aime toujours. Liste des joies, des courts éblouissements qu'on a toujours su reconnaître quand ils passaient. Pour me donner du coeur à l'ouvrage, je bats le rappel des bonheurs simples qu'on sait rarement accueillir quand ils sont là."

 

Dans ce recueil, c'est toute la sensibilité de Françoise Lefèvre qui transparait: un brin de nostalgie, une dose de tristesse, des mots doux, l'attendrissement devant l'innocence de enfance, la beauté de la campagne.

Je n'ai pas lu ces pages, je les ai lu et relu plusieurs fois. J'ai scanné certaines parties, photocopié des chapitres pour les distribuer autour de moi. Beaucoup de phrases m'ont touchée: certaines m'ont émue, d'autres ont rallumé les braises de quelques doux souvenirs, certaines ont conforté (si besoin était...) mes projets d'avenir.

J'ai vu que plusieurs lecteurs ont comparé ce titre avec "La première gorgée de bière" de Philippe Delerm; moi je le trouve très différent. Ici les instants ne sont pas sublimés, ils sont livrés tels quels. Ils se suffisent à eux-mêmes: bruts, sans fioritures, ils sont déjà somptueux.

Si "La volupté de se rendormir après une longue nuit d'insomnie", "Garder au chaud un enfant très peu malade" ou "Suspendre le linge dehors" peut, à vos yeux, représenter des minutes heureuses; vous n'avez plus qu'à vous précipiter chez un libraire. Et prenez (au moins!) 2 exemplaires: vous aurez forcement envie d'un offrir 1 (au moins!)!

Merci Florinette.

 

"Editions du Rocher" et "J'ai lu"

Crédit couverture: Edition "J'ai lu"  et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

sylvie 20/10/2008 14:40

joli message pour un beau livre que j'ai découvert cet été et qui m'a beaucoup plu :)

Anne 21/10/2008 08:09


Je l'ai déjà offert plusieurs fois depuis ma lecture.


Pimpi 17/02/2008 18:59

Bonsoir !
Effectivement, quand je vois déjà combien sont dangereuses les déambulations dans les rayons des petites librairies de quartier, et quand je vois la taille qu'a déjà ma LAL, je me dis que je risque gros. Mais que serait la vie sans une LAL de plusieurs pages ? Bien triste ! ;-D ! En tout cas, je n'ai pas peur, je me lance et tant pis pour ma LAL, elle grandira !

Pimpi 17/02/2008 12:05

Comment résister à quelques pages de bonheur quand tout le monde clame qu\\\'elles sont magnifiques ? Je ne pense pas en avoir la force alors si vous permettez à une nouvelle arrivée dans la blogospère littéraire de donner sa contribution, je sens que je vais me précipiter chez mon libraire pour ajouter ce livre à ma PAL ! Un peu de bonheur ne fait de mal à personne ! En attendant, je l'ajoute à ma LAL ! Merci de nous faire découvrir ces petits bijoux !

Anne 17/02/2008 18:02

Merci Pimpi et bienvenue dans la blogosphère!....
Attention à LAL; tu verras les blogs sont dangeureux;-)

lucie 15/02/2008 16:23

encore un billet qui me donne envie, ma lal s'allonge à vue d'oeil !!!

Anne 15/02/2008 19:54

C'est l'effet blogs!!!!

saxaoul 12/02/2008 17:41

J'ai découvert Françoise Lefèvre grâce à Florinette également. J'ai lu "La grosse" ce w-e et je crois que je vais me lancer dans les autres !

Anne 12/02/2008 18:50

Je vais lire ton billet tout de suite....

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone