Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 08:48

La semaine dernière, à la cantine, la conversation tournait autour du cinéma. Nous en sommes venues à Romy Schneider. Le film où je la préfère est "Le vieux fusil". Pour ma collègue c'est "Les choses de la vie".

Belle coïncidence; le lendemain de notre discussion, j'ai trouvé dans une brocante un exemplaire original du roman écrit par Paul Guimard. Je sais, que ça ne devrait pas se faire, mais je l'ai lu avant de lui offrir.

 

Pierre, à 44 ans, est un avocat parisien un peu présomptueux. Sa carrière est brillante, mais il a perdu sa combativité. Hélène l'aime mais, lui ne sait plus trop s'il est vraiment amoureux. Sa vie est comme des milliers d'autres. C'est ce qu'il croit....une vitesse excessive, une intersection, un autre conducteur imprudent et Pierre comprendra que sa vie était unique.

 

Ce roman se lit en quelques heures mais c'est suffisant pour vous donner comme une petite aigreur d'estomac. Bien sûr, toutes les idées qu'il véhicule nous les avons maintes fois lues : il faut profiter de la vie, savoir saisir les moments magiques, dire combien on aime. Et pourtant l'émotion reste intacte quand elles sont, comme ici, exprimées par un personnage simple et attachant qui nous ressemble...

La petite aigreur s'est métamorphosée en résolutions qui, comme d'habitude, seront certainement oubliées...jusqu'à la prochaine lecture qui m'implorera de regarder un peu plus autour de moi.

Ecrit en 1967, ce roman n'est absolument pas démodé. Pierre avec sa tendresse, son humour et ses doutes, est notre contemporain. Sans hésitation faites sa connaissance. Il va vous séduire...

Editions "Denoël" et "Folio"

Crédit couverture: Edition Folio et Amazon.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Nanne 22/02/2008 21:53

J'ai du mal à me souvenir de ce film avec Piccoli et Romy Schneider. Par contre, je n'oublierai jamais "Le vieux fusil" et sa prestation magistrale, même si je ne peux plus le voir tant il me terrorise. J'aimais beaucoup Romy Schneider dans "César et Rosalie" et son dernier film "La passante du sans souci". A voir et à lire ....

Anne 23/02/2008 15:20

Je me rappelle aussi très bien de "La passante....": elle y était aussi belle que dans les films de sa jeunesse.

katell 17/02/2008 10:18

Et dire que je n'ai fait que voir le film! merci pour la piqûre de rappel, anne ;-)

Anne 17/02/2008 18:06

Avoir vu le film, c'est déjà ça...

Shiva 16/02/2008 23:28

J'ai lu ce livre il y a une trentaine d'années, après avoir vu le film, et c'est curieux, je me souviens très bien des dernières lignes, qui m'avaient frappée, et j'y repense de temps en temps... :-)
(enfin, je crois me souvenir que c'étaient les dernières lignes. Ca dit en (très) gros que tout s'est joué à quelques secondes près, que 5 mn de différence, déjà, cétait une tout autre configuration... Comme j'avais dû emprunter le livre, je ne peux pas vérifier.)
Romy, bien sûr, c'était l'actrice phare de ma jeunesse ; le sourire de ses yeux était fascinant...
Et parler de Guimard me donne envie de relire le "Journal à quatre mains" de Benoîte et Flora Groult, qui, lui, doit être quelque part sur une de mes étagères... Il m'avait bcp plu quand j'étais adolescente, je me demande ce qu'en penserait la quinquagénaire que je suis devenue?? ;->

Anne 17/02/2008 18:10

Merci Shiva, d'avoir partager ces souvenirs avec nous.
Il y a des livres que je ne me risquerais pas à relire par peur de perdre la magie que j'y avais trouvé à l'adoslescence...

arlette 16/02/2008 22:08

Je garde une tendresse particulière pour cette grande actrice qui a su aborder tous les genres et se remettre en question !

Anne 17/02/2008 18:06

Elle était belle mais triste, simple mais intelligente, et c'est vrai qu'elle inspirait la tendresse.

anjelica 16/02/2008 14:36

Mon film préféré avec Romy Schneider reste 'l'important c'est d'aimer' même si je l'apprécie énormément dans bcp de films.Je ne connaissais pas cet auteur encore une découverte à faire.

Anne 17/02/2008 18:04

Et oui encore une! Les découvertes sont inépuisables...

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone