Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:25

Début septembre, ICB m'écrivait dans un com': "Anne, dès que tu en as l'occasion, il faut (oui, oui, je dis bien il FAUT) que tu lises Bonheur fantôme d'Anne Percin qui vient de sortir au Rouergue. Ce très beau roman est fait pour toi, j'en mets ma main à couper."

Pas d'inquiètude, il va garder ses 10 doigts!

 

 

9782812600630

 

 

Pierre est installé depuis presque 2 ans dans la Sarthe. Pourtant il n'a pas l'air d'avoir quitté Paris pour suivre une véritable aspiration "retour au vert"....

 

 

 

 

Pourquoi en dire plus? Les raisons de la migration de Pierre vous seront dévoilées peu à peu. Doucement, avec des mots délicats, comme pour contrer la violence de certaines douleurs.

 

Dire de ce livre que son écriture est d'une beauté touchante en donnerait certainement une idée fausse. Sans doute parce qu'il vous viendrait à l'esprit des idées de guimauve. Or, ici, l'ironie ou le "un chat est un chat" excluent toute mièvrerie.

Et pourtant je ne peux que le dire: "Oui les phrases sont magnifiques. Oui les mots sont parfois très poignants".

 

Dire de cette histoire qu'elle est belle, là par contre, ne serait pas vous conduire sur une mauvaise piste. Emotionnellement elle s'embellie, de page en page, au contact du deuil insurmontable, du bonheur qui fait peur à fuir, de cette impossibilité à se croire "aimable".

Elle est surtout belle d'amour. De sensualité. Quelques scènes (je dois l'avouer...) m'ont particulièrement troublée. Alors même que la sexualité de Pierre est différente de la mienne; très fort comme performance d'auteur!

Faut dire qu'Anne Percin a tout fait pour que R.(le second personnage) soit...disons...objet de fantasmes. Mais là bien sûr, ça n'engage que moi!

 

ICB a fait une analyse toute en sensibilité de ce roman et a posé quelques questions à l'auteure. Billet que j'ai relu déjà 3 fois depuis que j'ai refermé "Bonheur fantôme". Comme une envie de ne pas vraiment en sortir...

 

Editions Du Rouergue

Crédit couverture: Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Karine:) 28/01/2011 02:33



Plus ça va, plus il me fait envie, ce roman... Tout le monde semble s'accorder pour dire qu'il est très touchant...



Anne 03/02/2011 18:11



Et certains l'ont même classé comme coup de coeur!



antigone 26/01/2011 09:33



Anne Percin est venue gentiment laisser un commentaire sur mon blog, pour autre chose... alors que je ne l'ai toujours pas lue, une erreur à réparer. Mais comme souvent j'hésite devant ces titres
lus par toute la blogosphère !! J'essaierai sans doute un autre titre d'abord !!


Le pari était quand même risqué !! ;o)



Anne 03/02/2011 18:07



Si tu veux que je te l'envoie, fais moi signe



Turquoise 12/08/2010 22:38



Ça y est, je l'ai lu et...adoré !!! Billet à venir (si je n'ai pas trop la flemme !) !



bel gazou 07/06/2010 21:07



comme turquoise je te trouve bien mysterieuse vile tentatrice! je vais donc allez lire ICB pour savoir exactement de quoi il retourne! 



Anne 09/06/2010 19:57



Je ne veux jamais en dire beaucoup sur un livre. Je me dis que, de toute façon, les plus curieux sauront toujours se débrouiller pour en apprendre
plus.



Theoma 02/06/2010 12:15



J'ai aimé mais sans plus. Je suis passé à côté je le sens. Peut-être pas le bon moment...



Anne 09/06/2010 19:54



Peut-être oui...mais un livre peut difficilement faire l'unanimité.



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone