Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 15:05

Ou mes dernières déceptions

 

 

 

Nuits de noces d'Astrid Eliard

 

 

9782715229358Alors que je commence à prendre plaisir à lire des nouvelles, ce recueil-là ne m'a pas vraiment plu.

Je pensais que le thème m'offrirait des histoires plutôt tendres ou amusantes, dramatiques ou intrigantes. Ici je n'ai trouvé que des nuits farfelues. Les mariés sont plutôt loufoques ou déjantés: aucune chance de m'identifier à l'un d'eux.

 

Comme il est rare de ne jamais tirer un p'tit kekchose de bon dans un livre, je dirais que l'humour parsemé ici ou là, retient la lecture. Dans "A part ça, il est formidable" la description du marié en fin de soirée: décravaté, la chemise détrempée, ivre et vomissant la tête dans la cuvette des toilettes de la chambre nuptiale, est excellente.

Hein? Quoi? Non, non ça ne sent pas le vécu!

 

Comme Cuné et Saxaoul, je trouve la dernière nouvelle mieux réussie que toutes les autres. 

 

Merci à Babelio pour son opération Masse critique

   

Editions Mercure de France

 

 

 


 

 

"A l'abri de rien" d'Olivier Adam

 

 

9782757810033 Au premier abord, j'avais envie de dire que ce roman ne m'a pas plu parce qu'il était beaucoup trop sombre. L'héroïne trop déprimée, le même quotidien des gens entassés en lotissement trop triste, le destin des sans-papiers trop horrible, les enfants trop tristes, la météo trop pluvieuse....

 

Mais finalement je pense que ce qui m'a gênée le plus dans cette histoire, c'est le sentiment d'agacement que j'éprouvais pour la narratrice. Elle délaisse ses enfants, dilapide l'argent. Même ses bonnes actions me paraissaient égoïstes. A la fin du livre, je ne pouvais plus la supporter!

 

Un livre bien dans l'atmosphère des autres d'Olivier Adam que j'ai lu et aimé. Mais cette fois sa désolation n'a pas su trouver le chemin de ma compassion.

 

Gambadou m'avait donné envie de le lire en octobre 2007!!! 

 

Editions de l'Olivier et Points

 

   PAL à ce jour = 210


 

"Les dames de nage" de Bernard Giraudeau

 

 

9782757807323

Je n'avais déjà pas aimé "Le marin à l'ancre". L'écriture de Bernard Giraudeau n'est pas pour moi. J'ai accepté de lire ce titre-là parce que l'un de mes Papis-patients me l'a mis entre les mains. Voulait absolument me le faire lire! Pas pour la beauté du texte ou pour l'exotisme de l'histoire. Non, juste parce que les passages érotiques lui avaient plu!

 

Ne le choisissez pas pour cette raison-là, il est fort à parier que votre déception sera mienne! Si ce n'est quelques scènes de fellation, ma foi bien communes, rien de franchement spectaculaire.

Nous autres quadragénaires sommes, sans doute, plus blasés que les octogénaires...

Pour la petite histoire, je n'ai pas osé avouer à mon Papi que ces ébats ne m'ont pas semblé extraordinaires. J'ai eu peur d'être, soudain, considérée comme "de mauvaises moeurs"!

 

 Editions Métailié et Points 

 

Crédit couvertures: Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

antigone 26/01/2011 09:35



Bon, je ne vais pas noter tes déceptions, forcément... ;o)



Anne 03/02/2011 18:08



Oui, forcément



Yv 30/08/2010 14:58



Quoi, de mauvaises moeurs en pleine campagne ? Giraudeau a une écriture très particulière. J'ai beaucoup aimé Cher amour, son dernier livre.



sylire 17/06/2010 18:23



@Anne : oui, je pense que la raison est la même que pour l'enfant bleu. C'est un roman très psychologique et visiblement je suis plus sensible à cela que toi.



Anne 21/06/2010 15:13



Il semblerait



gambadou 17/06/2010 16:31



moi, je viens de passer à ma libraire et j'ai acheté 5 coups de coeur glanés sur les blogs... (et qui sont sortit en poche). Je prépare mes vacances !



Anne 21/06/2010 15:12



C'est bien, comme nous mettons longtemps avant de passer un livre noté de la LAL à la PAL, il a le temps d'être publié en poche



gambadou 16/06/2010 21:15



Désolé pour éà l'abri de rien". tu as lu des livres sympa quand même ???



Anne 17/06/2010 16:23



Tu n'as aucune raison d'être désolée


Bof, pour l'instant je suis plutôt dans une période sans réel coup de coeur.



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone