Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 11:15

Des gens qui ne parlent que le patois.
Et d'ailleurs les pancartes indicatrices donnent toujours le nom des hameaux en français, en occitan et en patois.
Tout près de chez nous, vit un couple de tous gentils vieux lozériens. J'ai travaillé, début septembre, auprès d'eux. Je parlais et Madame traduisait "mon français" à Monsieur. Je vous promets que de les entendre parler ensemble le patois était comme d'écouter un "p'tit air de fête".

Des LNA, des Express et quelques 4 L qui circulent.
Derrière leur volant, des Papys à l'indispensable casquette, sont "soubresautés" par les suspensions faitguées. C'est que ces pauvres voitures se doivent de parcourir aussi bien les chemins caillouteux que les routes goudronnées!
Un de mes patients a, dans sa grange, une 4L de 28 ans nickel. Figurez-vous qu'elle n'a que 26000 kms au compteur!
Pour l'anecdote, je rajoute que les plaques minéralogiques en 48 n'ont encore que 2 lettres. Et encore, nous n'en sommes qu'au GT!

Des poêles à bois défiants toutes les normes de sécurité.
Leur dessus est une énorme plaque en fonte brûlante où n'importe quel étourdi peut poser la main. Faut croire qu'ici les pieds sont trop sur terre pour avoir la tête dans les nuages.
Et puis d'abord, où serait posée cette marmite de soupe qui chauffe dessus toute la journée? Cette gamelle dont l'odeur emplie la pièce d'une envie irrésistible de s'attabler devant une assiette chaude...

Des Mamies qui portent la blouse toute la journée.
Leur sarrau est parsemé de nombreuses épingles à nourrice. Certaines n'ont pas de fonction bien définie. Elles sont là "au cas où...". Apparemment faut avoir vécu ici pour connaître la suite de cette phrase.
J'ai malgré tout appris qu'il en fallait une pour attacher son mouchoir, une pour ne pas perdre sa médaille pieuse et une qui doit toujours rester libre pour attacher sa culotte à sa jupe si l'élastique lache! Je n'ai pas osé demander si cette astuce était valable pour mes strings...

 

Mais attention, n'allez pas croire qu'ici le modernisme est inconnu!
Je vois des écrans plats posés sur les meubles en formica, des machines à laver près des fils à linge tendus devant la cheminée, des congélateurs d'aplomb sur la terre battue des granges.
Et ce sont de beaux tracteurs rutillants qui forment, sur les routes, des bouchons d'au moins 3 voitures.
Faut pas éxagérer, il y a longtemps qu'ici on ne travaille plus avec ce matériel-là!



Bon week-end à tous!

Crédit photo: Frédéric.
Cette faucheuse est une des quelques vieilles machines que nous avons dans notre grange.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

augusta 17/01/2010 14:37


je découvre votre joli blog vian celui d'anjelica

bonne journée


Nanne 02/11/2009 21:00


En lisant ce joli billet très émouvant j'ai eu l'impression de retourner en enfance, chez mes arrières-grands-parents, en Charente Maritime ou dans le Limousin ! Je me souviens de ces personnes
âgées hors du temps, mais qui savaient vivre avec les avantages de leur temps tout en conservant ceux de leur passé ! Comme je suis nostalgique de ces instants de bonheur ... Merci pour ce petit
moment de douceur, Anne !


Anne 04/11/2009 15:20


Vivre au présent tout en gardant les valeurs enseignées par ses ancêtres: ce serait peut-être ça le secret pour que les gens aillent
mieux...


Virginie 02/11/2009 15:52


j'aime les images que tu partages, ta vie et les gens de Lozère me rappellent des souvenirs d'enfance, et éveillent bien des envies ! j'ai déjà observé la sagesse et l'intelligence du coeur de ses
"vieux" au coin de leur poële à bois, un condensé de bonheur de vivre !


Anne 04/11/2009 15:09


Moi aussi mes envies s'étaient "éveillées" et, tu vois, j'ai même décidé de les écouter.


dasola 29/10/2009 17:57


Bonsoir Anne, c'est bien qu'il y ait encore des gens qui parlent patois. Mon papa, gascon de naissance a parlé le gascon avant de parler le français. Bonne soirée.


Anne 02/11/2009 15:10


Le patois fait un peu partie de la conservation du patrimoine


Theoma 29/10/2009 15:16



J'organise un nouveau challenge susceptible de t'intéresser car il répertorie les coups de coeur de la blogosphère...@ bientôt Md'ame Insatiable !






Anne 02/11/2009 15:09


Je suis un peu à côté de la plaque en ce moment question blogs...je vais quand même aller voir de quoi il s'agit...


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone