Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 17:30

Mon histoire avec Gaëlle Nohant commence il y a tout juste 3 ans.

C'était un billet de Florinette qui me l'avait fait noter. Et puis...et puis...vous savez la LAL qui augmente...le côté fantastique du livre qui me fait toujours reculer dans les moments où j'aurais pu l'acheter... Et puis, d'autres billets qui me redonnent envie... Et puis, j'hésite encore. Et puis Sylire me l'a prêté...

 

 

9782221108208

 

 

En Bretagne il y a des enfants qui font de terribles cauchemars, un vieux curé philosophe, un fonctionnaire humaniste, une vieille femme toute fripée qui raconte, des marins-pêcheurs courageux, des capitaines sans pitié, des mousses asservis, des bateaux qui coulent, des veuves et des orphelins qui pleurent....

 

 

Certains livres me distraient, d'autres me touchent. Mais peu réussissent à effacer totalement mon environnement, à faire tant et tant travailler mon imagination que j'en oublie où je suis. Les bons vieux livres de S.King réussissaient cet exploit. Celui de Gaëlle Nohant aussi.

 

Ses mots m'ont transportée dans des draps mouillés de sueurs froide, sur des quais brumeux, à bord d'un rafiot fantôme. Ses personnages me racontaient leur douleur, leur haine, leur peur, là, véritablement assis en face de moi. Chaque fois que je devais arrêter ma lecture je restais groggy plusieurs minutes. Incapable de me "reconnecter". Plongée dans le monde nébuleux des rêves persistants. 

 

Si ce n'est pas pour le côté fantastique, pour l'énigme généalogique passionnante ou pour l'envergure des personnages que vous lirez "L'ancre des rêves" alors ce sera "juste" pour Partir. 

 

Il a été mis en ligne tant de billets sur ce livre, tant de bons résumés construits et d'analyses bien chiadées, que finalement je n'ai pas besoin de vous en dire plus!

Je laisse donc la place à Aliceaproposde livresBladelireChoupinetteKalistina,  Laure,  Lilly, Tamara, Sandrine....entre autres!!!

 

Editions Robert Laffont


 

Dernièrement j'ai lu 2 autres romans déjà bien connus de la blogosphère.

 

 

"Sukkwan Island" de David Vann 

 9782351780305

 J'ai aimé ce livre. Mais, sans doute, l'aurais-je beaucoup plus apprécié si je n'avais pas lu autant de billets intrigants. Après avoir découvert "l'événement terrible", tant évoqué, j'ai perdu une partie de mon intérêt pour l'histoire. Et voilà, ma curiosité était satisfaite.

Je crois que j'ai eu envie de lire ce récit uniquement pour savoir ce que pouvait bien être ce "the drame". C'est dommage quand il reste beaucoup de pages derrière.

Editions Gallmeister 

 

 

 

"Une enfance australienne" de Sonya Harnett

 

9782268069050

Au début, 3 frères et soeurs disparaissent. Je pensais, donc, avoir entre les mains un polar, voire un thriller. Et non! Si un certain suspense pèse sur l'histoire, ce n'est pas lui qui m'a tenue. C'est ce petit bonhomme d'Adrien. Maintes et maintes fois il m'a serré le coeur. Avec son enfance chamboulée, sa solitude et son mal-être, il brassait en moi des souvenirs que j'aimerais perdus...

Tous les autres personnages troubles avec leurs sentiments refoulés ou leurs remords assassins ne sont pas en reste pour parfaire la qualité de ce roman.

Un très bon livre. Prenant comme je les aime.

Le billet deSylire vous guidera vers d'autres.

Editions Le serpent à plumes

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Karine :) 15/06/2010 20:02



Le livre de Gaelle Nohant est un de ceux que je veux lire depuis je sais pas comment de temps (je devais l'avoir noté chez Florinette aussi, je pense) mais il n'est pas là dans mon coin de
pays!  Peut-être vais-je le trouver in Paris dans quelques semaines!! Bonne journée Anne!



Anne 17/06/2010 15:48



Je suppose qu'il doit se rajouter à une liste déjà impressionnante



dasola 20/05/2010 12:49



Bonjour, concernant le "drame", il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Que ce gamin commette cet acte en particulier n'est pas compréhensible. Roman trop noir à mon goût. Bonne journée.



Anne 21/05/2010 12:13



Je suis d'accord avec toi. Mais n'est-ce pas un effet volontaire de l'auteur? Donner d'un coup d'un seul, sans prévenir une forte émotion au
lecteur...



Florinette 19/05/2010 09:56



Je me souviens encore très bien de ce premier roman, très prometteur, de Gaëlle Nohant ! ;-) Bises et bonne journée !



Anne 20/05/2010 11:09



Je pense que je me souviendrais aussi de cette histoire bretonne un bon moment...



sylire 19/05/2010 09:52



C'est génial de voir que ce livre "l'ancre des rêves" n'a pas disparu des blogs et que trois ans après il continue d'être présenté. Je vais le proposer à Gwenaelle, autant qu'il continue à
circuler !


Pour Sukkwann Island, j'ai été terriblement secouée par ce livre mais cela ne se commande pas...


Pour ce qui est du troisième, c'est une romancière que je vais continuer de suivre. Elle est vraiment très douée !



Anne 20/05/2010 11:08



C'est l'aspect sympa des blogs: un livre peut continuer à vivre même quand il n'est plus la dernière nouveauté présentée en gondole.


Tu as la chance de lire "Sukkwann Island" dans les premières. L'effet de surprise ne pouvait rendre ce livre qu'intense. Mais je l'ai quand même bien
aimé.


Oui, d'ailleurs j'ai noté Finnigan sur ma LAL!


 


 



Michel 18/05/2010 22:37



Il est égalemetn dans ma PAL depuis longtemps, mais tu me fais un peu peur  ... avec le côté fantastique !




Anne 20/05/2010 11:03



Il ne faut pas! Cet aspect se coule parfaitement dans l'histoire, puisqu'il se niche dans les rêves. Et à mon avis c'est une lecture que tu pourras partager
avec Dame Souris



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone