Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 20:15

Encore un livre ramené de ma virée parisienne.
J'avais noté ce titre de Frédérique Deghelt depuis un bon moment, et l'avis de Gwenaelle m’a donné envie de le lire tout de suite.

9782742775804.gif

A 25 ans, Marie aime son petit appartement, les hommes qu’elle délaisse dès que la passion s’émousse. Elle se trouve un nouveau boulot plus conforme à ce qu’elle recherchait et fête cela avec des amis. Ce soir-là elle rencontre Pablo. Coup de foudre et nuit torride.

A son réveil, Pablo a une mèche grise et elle s’apprend mère de 3 enfants.

12 ans de sa vie ont été effacés de sa mémoire….



Voilà typiquement le genre d’histoire qui vous agrippe dès les premiers mots. Le suspense est constant. Comment Marie, qui cache son amnésie, va-t-elle pouvoir se dépêtrer de situations incongrues ? Les personnes à qui elle se confie, ne lui cachent-elles pas quelques vérités ? Quel événement a pu être si traumatisant que sa mémoire ait préféré tout oublier ?

Une vraie torture de refermer ce livre pour aller pallier à ses obligations.

 

Et puis, pas si légère cette histoire. Elle réveille quelques questions. Que faisons-nous de nos grandes idées quand la maturité s’installe ? Le quotidien que nous vivons à 40 ans correspond-t-il à celui que nous envisagions à 20 ans?

 

Je vais ajouter que le style est agréable, fluide et plein d’humour.

 

« Alors, me dites-vous, ce roman-là est un coup de cœur ! »

Et bien, non ! Le dénouement m’a franchement déçue. Pas du tout à la hauteur de l’intrigue (je ne dis pas pourquoi, pour celles qui voudraient le lire). Quel dommage !

Et puis, pour chipoter encore un peu, je dirais que les héroïnes qui peuvent s’envoler à Venise pour se marier, se passer de travailler, se payer des week-ends improvisés et qui en plus sont plus minces qu’avant leurs 3 grossesses me lassent un peu.

Quoi ? Jalouse, moi ? Psssssst, n’importe quoi !!!


Je n'ai pas réussi à retrouver un seul billet sur ce roman. N'hésitez pas à me laisser vos liens en com'.

Editions Actes Sud, Babel et Livre de poche
Crédit couverture: Fnac.fr et Editions Babel


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Soma 21/03/2010 16:54


En accord avc toi... l'histoire superbe, passionnante... faisant qu'on s'interroge... et la chute... décevante.
Sur la mm base d'intrigue, j'ai préféré Hors de Moi de Didier Van Cauwelaert...


Anne 25/03/2010 12:16



Je ne suis pas trop fan des écrits de DVC, mais bon après tout je pourrais le retenter



Ingannmic 08/03/2010 14:57


Ce livre m'a plu, avec un léger bémol... Ma critique ici !!



Anne 08/03/2010 16:25


Merci pour le lien.
Je viens d'aller voir ton blo, il est superbe.


Cécile de Quoide9 06/03/2010 16:27


@ Anne : eh oui, c'est hélas souvent le cas quand un(e) auteur(e) a juste une  bonne idée de départ... c'est bien mais ça ne suffit pas. Il faut savoir où elle peut mener (ou pas).


Anne 08/03/2010 13:03


Là peut-être que l'auteure le savait...Seulement son choix n'est pas celui que j'attendais.


sylvie 06/03/2010 14:50


coucou Anne ,
je suis du même avis que toi; au début , l'histoire m'a complètement emballée puis peu à peu mon enthousiasme est retombé et la fin est assez banale. Cela reste toutefois un livre agréable.
Bon week-end!


Anne 08/03/2010 13:02


Effectivement nos avis ne pouvaient pas être plus proches


freude 05/03/2010 20:34


Ah, un dénouement décevant ? On verra bien, il est dans ma PAL.


Anne 08/03/2010 12:58



Globalement cette lecture fut plutôt plaisante, ne regrette pas de l'avoir dans ta PAL.



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone