Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 12:49

Ce roman de Katharina Hagena fut une lecture sous le couvert de l'amitié puisque c'est une de mes visiteuses de l'été qui me l'a offert...

 

9782843375316

 

Logiquement sa mère ou ses 2 tantes auraient du hériter de cette maison. Pourtant c'est à Iris, sa petite fille, que Bertha a décidé de l'offrir.

Si dans un premier temps il lui semble évident de revendre cette demeure, les souvenirs qui reviennent, les secrets anciens qui se dévoilent vont, peut-être, faire changer d'avis la nouvelle héritière...

 

 

 

 

Aifelle a eu un tel coup de coeur pour ce roman qu'elle l'a proposé en livre voyageur. Je suis, pour ma part, loin de son enthousiasme. Bien sûr que le ton est plein de tendresse, de mélancolie et de chaleur, mais la trame m'a semblée trop commune. Une grand-mère atteinte d'Alzheimer, les secrets de famille qui se dévoilent au fils des souvenirs, les récits de divers personnages qui s'entrecroisent pour construire l'histoire: tout ça me donnait un léger ennui de déjà lu.

 

Pourtant derrière cette intrigue, un peu faible, j'ai trouvé suffisamment de poésie dans le style pour me bercer jusqu'au bout du récit. De jolies descriptions du jardin, un zeste de romantisme ont rendu ma lecture, somme toute, bien agréable.

 

Je voudrais, honorer en dernier lieu, l'aspect très féminin de ce récit. J'ai adoré les armoires pleines d'anciennes robes de bal, la mode désuète, la coquetterie de ces demoiselles.

 

Bref, entre poésie et amour, entre féminisme et romantisme, voilà un livre peu fait pour nos hommes, si vous voulez mon avis! 

 

Beaucoup de ressentis différents dans la blogosphère. En autres:

Véronique n'a pas été très emballée mais Antigone et Petit Lapin beaucoup plus. Miss Orchidée a trouvé que c'était une belle histoire mais Aliènor l'a qualifiée d'ennuyeuse. 

 

Editions Anne Carrière

Crédit couverture: Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Patrizia 29/12/2010 19:37



V'là venu mon tour de donner aussi mon avis. J'ai bien aimé, mais sans plus. Comme vous. Les descriptions du jardin et des paturages nord-allemands m'ont ravie par contre :)



Anne 03/01/2011 19:47



Oui, il y a quelques bonnes choses à piocher par ci, par là



Sandrine(SD49) 12/12/2010 09:25



je viens de le finir et ..... je m'attendais à mieux, surtout que deux de mes amies venaient de me le vanter comme très bien. Je l'ai fini mais pas de grand enthousiasem d'ailleurs jene l'ai pas
lu rapidement ce qui est aussi un signe



Anne 12/12/2010 19:25



Tu vois, je l'ai déjà en partie oublié!



Marie 08/12/2010 18:13



Avec tous les ingrédients que tu cites dans ton billet, ce livre n'est peut-être pas destiné aux hommes, mais il est fait pour moi, c'est sûr ! Un titre de plus noté dans ma liste !!!


 



Anne 12/12/2010 19:23



Hé, Michel l'a quand même aimé!



Isa 24/11/2010 21:37



Un livre dans lequel il faut bien entrer pour profiter de toutes les sensations. Pour ma part, une lecture qui m'a ravie.



Anne 29/11/2010 19:12



Tu n'es pas la seule à avoir été ravie!



Lapinoursinette 17/11/2010 11:20



Je ne l'ai pas lu mais je l'ai offert à mes parents et surprise! Mon père a bien aimé et l'a lu en entier alors que ma mère l'a abandonné!



Anne 21/11/2010 18:28



Oh là là j'aurais mieux fait de me taire



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone