Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 16:40

Quelques billets enthousiastes m'avaient donnée très envie de lire ce roman d'Anne Révah.
Et "voilà t'y pas" que je le trouve, lundi dernier, à 1,50€ chez Boulinier!  
Aussitôt acheté, aussitôt lu! Et voilà comment on évite un +1 pour son Objectif PAL!

9782869598645.gif

Elle est mariée, a 2 enfants. Son métier lui plait. Elle semble heureuse.
Elle semble....
Suite à un sombre diagnostic neurologique, elle s'avouera qu'elle "semble seulement".
Puis, elle l'avouera à sa mère...

 

 

 

Petit livre de 90 pages. Sans doute que l'auteure n'a pas de temps à perdre. Elle rentre immédiatement dans le coeur de son histoire. Et moi je me sens, immédiatement, très proche de la narratrice.
Je l'ai sentie toute fragile, comme prête à se briser. Déjà je m'apprête à lui tenir la main...Mais non, elle n'en a pas besoin. En elle, soudain, une force, une détermination: elle parlera de sa fêlure. Rien ne l'arrêtera plus. Elle dévoilera tout. Jusqu'au bout...

Ma symbiose avec cette femme n'a pas faibli un seul moment. De l'empathie, je suis passée à l'encouragement, puis à la pitié, puis au chagrin. Pas un instant, je ne me suis éloignée d'elle.

Petit livre de 90 pages sur les apparences que l'on se forge, le vide qu'on porte en nous quelquefois, sur l'aveuglement ou la négligence (là je pense que les 2 interprétations sont possibles) des parents.

Petit livre de 90 pages qui m'a embarquée. Tout simplement.


Mes démons tentatrices:  Antigone, Laure, LeiloonaSandrine et Sylire.

Editions Arléa 1er/mille
Crédit couverture: Editions Arléa et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

gambadou 22/02/2010 19:09


je suis jalouse de prix trouvé !!! moi, ça va faire un de plus sur la LAL!


Anne 23/02/2010 17:58


Faut dire que sur ce coup-là j'ai eu de la chance!


Géraldine 13/02/2010 20:30


J'ai aussi été terriblement touchée par ce roman. Une bien belle découverte qui mérite son succès sur la blogo.


Anne 14/02/2010 20:22


J'espère que son succès s'étendra bien au-delà!


Stephie 13/02/2010 10:48


Alors c'était bien mérité, rires ! Je ne suis pas une fille patiente, moi :)


Anne 14/02/2010 20:18


Je ne le suis pas pour tout, mais pour trouver des bouquins, là pas de problèmes


Stephie 12/02/2010 07:57


A ce prix-là, quelle chanceuse !


Anne 13/02/2010 10:41



La chance je l'ai un peu provoquée: j'ai passé quelques heures à fouiner



La plume et la page 12/02/2010 00:47


Noté dans ma LAL il y a quelques jours. Je n'ai lu que de bonnes choses à propos de ce livre.


Anne 13/02/2010 10:40


Ce qui n'est guère étonnant puisqu'il accroche tout de suite, que l'écriture est très fluide et le sujet touchant!


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone