Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 18:45

Et voilà mes 3 autres belles lectures estivales!

 

 

9782757802182

Je connaissais déjà Karine Reysset avec "En douce", un roman que j'avais beaucoup aimé.

"A ta place" est un cadeau. Il est arrivé chez moi le 14 juillet, et n'a même pas eu le temps de s'installer dans ma PAL. Quelle impatience à le lire et quel bonheur de l'avoir lu!

Cécile et Chloé sont des adolescentes amies "à la vie, à la mort". Un rendez-vous manqué et il en est finie de cette fusion. 13 ans plus tard, elles se retrouvent...si différentes...

J'ai été singulièrement touchée par cette histoire d'amitié. Rien à voir avec l'intrigue bien orchestrée ou avec la psychologie subtile des personnages. J'ai vibré avec ce roman tout simplement parce qu'il est terriblement, terriblement féminin. Ce sera mon argument le plus enjôleur pour vous donner envie de lire ce livre. A vous de voir s'il vous suffit...

...Sinon Antigone en offre d'autres ici!

Éditions Points

 

 


 

 

 

9782070318155Je lis quelquefois qu'on peut classer des livres dans une catégorie "livre ovni". Je ne comprends, sans doute, pas trop la subtilité de ce terme, et pourtant je crois que celui-ci peut être classé comme tel. Le style de Gisèle Fournier dans "Perturbations" n'a rien du français "comme il faudrait". La narration passe du "il" ou "elle" au "je" sans transition, ne met aucun paragraphe alors même que l'espace temps change. Aucun dialogue non plus. N'ayez pas peur surtout. Cette originalité n'entrave en rien la compréhension de ce huit clos. J'ai parfaitement entrevu les jalousies, les infidélités, les désirs, les mauvaises consciences ou les lâchetés des habitants de ce village où une jeune femme disparaît.

J'ai trouvé dans ce roman un peu du "Rapport de Brodeck". Et ce n'est pas rien!

Éditions Folio


 


 

 

 

9782264056177Malgré la pression répétée voire parfois insistante de 2 copines, la littérature asiatique ce n'est vraiment pas mon fort ! J'y trouve toujours un côté cucul ou gnangnan (notez la subtile différence!). Et puis, j'ai lu dans Cosmo (comme quoi on n'est pas obligé de toujours faire dans l'intello!) un article très élogieux sur l'univers de Haruki Murakami. Vite je farfouille dans ma PAL et, là, je tombe (au miracle!) sur "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil"! Offert par Flo en juin 2009, il attendait zennement son heure.

Je n'ai pas lu ce bouquin, je l'ai dévoré! Emportée par l'histoire d'un homme. Son enfance, sa vie d'étudiant puis d'adulte fier de sa réussite. Rien que de l'ordinaire. Sauf qu'à l'aube de la quarantaine il retrouve l'amour de son enfance. Elle est devenue une femme très mystérieuse. Qui est-elle vraiment? A-t-elle un rapport avec des affaires mafieuses? Pendant des pages j'ai cru que l'intrigue se construirait autour de cette question. Et puis non, j'ai été menée en bateau: le roman ne prend pas la tournure d'un polar intense. Il continue ailleurs. Baigné dans une atmosphère très forte. Serait-ce donc là ce fameux univers d'Haruki Murakami?

Éditions 10/18

 

 

Nous sommes le 31 octobre et  j'ai enfin bouclé mes billets été! Je dois être la bonne dernière! L'en faut bien une, non?

 

 

111025 Fripouille sur le net (2)Mon Fripouille aime bien les blogs! (Pssssst, quel bazar sur ce bureau!)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Eric Van Hamme 10/12/2011 19:19


Murakami possède un don pour nous plonger dans des univers à mille lieux de ceux que nous connaissons.


Ce n'est pas très original mais, voici deux ou trois ans, j'avais été transporté par "Kafka sur le rivage"


Amicalement,

Eléa 17/11/2011 15:22



En fait, je pense que c'est ta dactylo qui n'est pas très rapide ;-))



Anne 21/11/2011 19:05



Y'a de ça aussi



Un autre endroit... 12/11/2011 18:01



M'en lasse pas ! De la photo de ton chat !



Anne 21/11/2011 18:45



J'en mettrais d'autres: comme tous les chats il est photogénique!



anjelica 08/11/2011 22:13



Chacune son rythme 



Anne 21/11/2011 18:39



Et ici il n'est pas trop speed!



prettywoman 02/11/2011 13:59



trés heureuse de savoir que tu as aimé haruki murakami car j'ai carrément lu tt ces romans,d'ailleurs je te conseille son dernier roman 1Q84 un vrai régal.


ps:ton chat est super migonon sur le clavier,a croquer lol



Anne 04/11/2011 17:40



L'article qui m'a donné envie de le découvrir était justement un éloge de 1Q84!


Il est super mignon, même quand il n'est pas sur le clavier



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone