Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:15

Aujourd'hui, consentants et heureux de l'être, nous envoyons au diable la calculette calories et les "nous, d'habitude on est pas trop grandes tablées et bal musette"!

Fete-du-cochon001.jpg

 

Fete-du-cochon002.jpg


En Lozère, presque tous les villages ont leur fête du cochon.
Souvenir du temps où chaque ménage tuait son ou ses cochons. Les voisins venaient donner un coup de main. Les hommes charcutaient et les femmes nettoyaient les boyaux. Le soir tout ce beau monde festoyait...

"Le jour du cochon" est toujours un jour d'hiver. Il faut que saucissons, jambons et autres charcutailles sèchent avant l'arrivée des premières mouches.

Merci à tous ces Lozériens qui nous transmettent oralement les us et coutumes d'ici et au journal "La Lozère nouvelle" qui, chaque semaine, nous en inculque l'esprit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cécile de Quoide9 06/03/2010 16:24


Parce que tu crois que je maigris à Paris ? ;o)


Anne 08/03/2010 13:02


Hé, tu l'as mis sur ton blog !!!!


Cécile de Quoide9 04/03/2010 01:40



Je crois que je vais demander l’asile charcutier en Lozère alors !



Anne 04/03/2010 19:09


Très dangeureux pour la ligne...en suis la preuve! Ai pris quelques kilos depuis notre instalation ..On peut pas tout avoir


bel gazou 27/01/2010 10:38


te voilà definitivement intronisée parfaite lozérienne!! bravo! mais ça existe chez nous aussi!!


Anne 27/01/2010 11:23



C'est que chez toi, c'est aussi la campagne



Philippe 26/01/2010 16:12


On se croirait dans un bon vieux Larcenet " le retour à la terre"...


Anne 27/01/2010 11:21


Je ne pourrais pas te dire: je ne l'ai jamais lu.


Joelle 25/01/2010 08:35


Mon voisin fermier tue de temps en temps un cochon et je dois dire que je fais pas fière quand j'entends les cris de la bête !!!! Par contre, qu'est-ce que c'est bon, bien grillé ;)


Anne 25/01/2010 16:43


L'éternel tiraillement entre notre sensibilité et notre gourmandise


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone