Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 18:30

Par l'intermédiaire de Sylire j'ai reçu ce livre d'Isabelle Cousteil.

 

 27107 364544009076 723059076 3759450 1003594 n

 

 

A  4 ans Loulou se rend compte qu'il perd sa mémoire primitive ou plutôt que celle-ci va vite être parasitée par les concepts de l'enseignement.

Vite, vite écrire pour que rien ne s'efface irrévocablement!

 

 

 

J'ai eu un vrai coup de foudre pour ce bouquin!

 

J'avais entre les mains un véritable concentré de tendresse, de poésie. De quoi remuer, sans ménagement, mon coeur.

Je n'en pouvais plus de bouffées d'attendrissement pour ce petit bonhomme. Vous savez de celles qui vous envahissent en regardant les premiers pas bringuebalants d'un p'tit bout de 18 mois.

 

Mais n'allez pas croire que mes "larmes à l'oeil" furent seules maitresses à bord de ma lecture. Les souvenirs malicieux et les mots d'enfants irrésistibles se sont ligués pour me faire sourire. Délicieux d'être bercée ainsi!

 

Je vois venir les détracteurs des lectures Bisounours...Et bien non, ils peuvent rester cachés; la fin de l'histoire est de la vraie vie. De celle qui file un grand coup de poing.

 

Je n'hésite pas une seconde: ce livre est de ceux à lire, à faire lire et à offrir.

 

Merci à Nadine Laik Blanchard des Editions Triartis.

 

L'avis de Sylire ici

 


 

Dernièrement, j'ai reçu 2 autres offres commerciales pas assez motivantes pour en faire des billets.

 

  

9782350761091

  

"Tu m'envoies un mail?" de Emmanuelle Friedmann.

Un "Le diable s'habille en Prada" français sensé me faire bien rire. Il m'a divertie. Pas plus.

 

  Editions Privé

  

 

9782020985000

 

  "Le temps suspendu" de Valérie Parrella.

Là où beaucoup de blogueurs ont lu une histoire sensible, j'y ai lu un texte trop succinct. Aucune empathie pour la narratrice donc pas de véritable plaisir à ma lecture.

 

Editions Seuil 

 

 

 Credit couvertures: Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

bel gazou 10/05/2010 15:16



tu m'intrigues;.je me mefie des voix d'enfant en littératire, mais tu m'intrigues!



Anne 10/05/2010 18:05



Antigone va bientôt le découvrir: peut-être achevra-t-elle te convaincre qu'un coeur de maman ne peut qu'aimer ce récit. Enfin j'espère...



isabelle cousteil 09/05/2010 15:56



J'ai découvert les deux blogs Insatiable lectrice et Skriban... Bravo. J'aime vraiment beaucoup. Vous voilà en mes favoris, et c'est sincère ! Bonne fin de dimanche plutôt calme sur ma Seine...un
petit air de vacances qui fait du bien.


 



Anne 10/05/2010 18:02



Merci


Aujourd'hui aussi un p'tit air de vacances ici, avec le soleil qui timidement se repointe


 



Gwenaelle 08/05/2010 17:13



Je l'ai bien aimé aussi. Mon billet paraîtra bientôt...



Anne 10/05/2010 17:59



Super! J'ai hâte de lire ton billet!



antigone 06/05/2010 06:54



Comment ne pas noter ton premier titre ? Je n'avais pas noté les deux autres, ouf !!



Anne 06/05/2010 18:36



A toi maman d'un petit garçon, il te plairait



Géraldine 04/05/2010 23:23



Je n'en avais jamais entendu parler, mais je note.



Anne 06/05/2010 18:36



Tu as raison, c'est un vrai livre "doudou"



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone