Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 11:29

Hier, j'ai passé la journée à Lorient.

Si vous habitez par là-bas ou si vous y passez, pousser jusqu'à la rue du Maréchal Foch. Au n° 54 vous verrez ceci:

N'hésitez pas:ENTREZ!

Vous découvrirez une bouquinerie: une vraie de vraie! Du sol au plafond des étagères plient sous le poids des livres: une véritable caverne d'Ali Baba!

On fait des flexions et des extensions pour lire tous les titres, on lève les bras pour attraper une merveille, on soupèse un pavé avant de le feuilleter,  on s'accroupie pour lire les tranches, on enjambe des piles de romans qui jonchent le sol: un excellent parcours de santé pour les sportifs que nous sommes!

 

Repost 0
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 10:29
J'acquiers très peu d'ouvrages neufs. Pas uniquement pour une question de budget; j'aime convoiter un livre, l'attendre. Me déplacer x fois pour lui dans une bouquinerie, le désirer avec fébrilité des mois durant et puis tout à coup...l'apercevoir, là sur une étagère perdu parmi les autres. Vite le saisir... Quel plaisir! 
Un volume d’occasion ne me gêne pas, bien au contraire. J’aime les pages qui semblent avoir une histoire, découvrir les annotations du précédent lecteur, trouver un marque-page qui va nourrir mon imagination d’une petite histoire. Et puis, hum..l’odeur du papier jauni…
Mon adresse fétiche? « La Bouquinerie du centre », 6 rue St-Léonard à Nantes : une mine d’or ! J’y découvre de très bons romans.
Sinon, les quelquefois dans l'année où je vais à Paris, je fouine chez "Gibert Jeune", place St-Michel... pas très original, mais c'est difficile de résister à la légende de ce quartier...
Repost 0
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 22:31

De passage à Figeac, je suis rentrée dans une toute petite librairie-bouquinerie-café. L'espace est restreint mais très chaleureux. Sur quelques étagères les romans neufs côtoient ceux d'occasion et forment une bigarrure bien tentante, tandis que sur de petites tables les nouveautés sont mises en valeur. J'ai entamé la conversation avec le libraire: quelques secondes et sa passion s'exhibait sans pudeur. Parlez-lui des "petites" maisons d'édition, et écoutez sa virulence à les défendre: c'est beau...

La boutique possède une terrasse: il doit être bon de s'y installer par beau temps. Des rencontres, des débats littéraires y ont lieu régulièrement. Alors, autochtones ou touristes du Lot notez cette adresse:

De Part et d'Autre

3 rue Consulat

46100 FiGEAC

Repost 0

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone