Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 18:17

Ce roman de Fabienne Juhel est ma 3ème lecture pour le prix Landerneau.


 

Arsène vit dans sa campagne bretonne. Il y est né. Comme ses parents et ses ancêtres.
Profonde la campagne, très profonde.

Pourtant la ville commence à empiéter sur le territoire.
Preuve: ces nouveaux voisins, qui ont transformé la vieille ferme du père Morvan en belle maison proprette.

Pourtant l'exode rural menace.
Preuve: ce bon vieux copain, Yvon, qui veut vendre son exploitation pour offrir un pressing à sa femme.


Est-ce ces changements qui déclenchent en Arsène une remontée de souvenirs?
Ses souvenirs et secrets qui peu à peu s'incrustent. Empiètent sur le réel.
Les morts côtoient les vivants. S'approchent de Juliette et Louis, les nouveaux enfants d'à côté, via un renard ou un rire malencontreux.

Arsène m'a entrainé avec lui dans sa spirale de folie. De plus en plus vite, de plus en plus loin.
Oh, là là: il m'a fait peur, le bougre!
Et ce qui est très étonnant, sans que je n'arrive à le trouver complètement antipathique.
C'est l'un des mystères de ce livre.
Pour connaitre les autres, ouvrez-le. Ce n'est pas moi qui vous en dévoilerais plus: vous m'en voudriez!

Clarabel  Katell Lily et Papillon et  Sylire ont fait de très beaux billets sur ce roman.

Editions Le Rouergue
Crédit couverture: Editions Le Rouergue et Fnac.fr


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Géraldine 24/06/2009 18:55

Dis donc, le prix Landerneau est très en vogue en ce moment sur la Blogosphère. Ceci dit, un roman qui se passe sur nos terres bretonnes pourrait me plaire !

Anne 28/06/2009 17:43


C'est la période qui veut ça


clochette 21/06/2009 01:24

Je l'ajoute à ma LAL !

Anne 28/06/2009 17:38


Tu peux!


Yv 19/06/2009 14:33

Voilà une belle atmosphère et des personnages tortueux. Un vrai bonheur de lecture.

Anne 28/06/2009 17:36


Nous voilà donc en accord sur ce titre-là


gambadou 19/06/2009 08:54

Et bien allons y pour Arsène alors...

Anne 28/06/2009 17:35



A mon avis, les "aventures" de cet homme-là devraient t'intéresser...



katell 16/06/2009 21:50

Impossible de le détester cet Arsène....et quel roman bien bâti et surprenant avec ses multiples pelures d'oignon!!!

Anne 17/06/2009 15:17



Notre coeur trouve quelques "circonstances atténuantes" à Arsène...



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone