Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 10:00

J'ai eu beau courir, rien à faire: le quotidien m'a rattrapé!  [Il faut dire aussi que je ne suis guère sportive ;-) ]

Positivons, le train-train habituel a aussi de bons côtés. Comme nos soirées ciné...

Rien de tel qu'une bonne comédie musicale pour se donner la pêche! Ce film est une bouffée de bonne humeur! Rien à critiquer: l'humour est délicieux, les chansons "sixties" donnent des fourmis dans les pieds (et aussi dans les hanches!). Le scénario est simple, la morale facile mais, imbriqués dans les chorégraphies, on s'en fiche bien. Un film tout public, puisque notre Fifille (19 ans) et son ami qui nous accompagnaient se sont autant régalés que nous les "vieux". Par contre, Mesdames, soyez prévenues: nous ressortons de la salle avec une furieuse envie de troquer nos vêtements pratiques, voir informes, contre de jolies robes à volants, féminines à souhait. Ouf, en sortant à 22h du ciné les boutiques étaient fermées!

Crédit affiche: Allociné.fr

*****

Pour ce qui est des lectures de mes vacances, je suis bien déçue. J'ai plutôt fait une mauvaise pioche dans ma PAL. L'avantage, c'est que je n'ai jamais eu de mal à lever mon nez de mes bouquins pour aller me balader.

 

 

"Une pièce montée" de Blandine Le Callet est le seul roman qui m'ait vraiment plu. Beaucoup l'ont déjà lu, j'avais parcouru vos nombreux posts et c'est drôle parce que, malgré tout, je m'attendais à autre chose. J' imaginais une comédie sur les mésaventures d'une journée de mariage, et j'ai trouvé un livre tout en sensibilité avec des personnages attendrissants. Je n'ai jamais ri. J'ai, par contre, eu plusieurs fois la gorge serrée devant l'évocation de la mesquinerie humaine, devant tous ces rêves qu'on abandonne sur le chemin, devant ce temps qui passe et qui grignote nos illusions.

J'ai dégusté cette pièce montée en une journée et j'aurais bien repris quelques autres choux.

Crédit couverture: Le livre de poche et fnac.com

***

Fin août, Didier Van Cauwelaert était à la mode dans la blogosphère. Ne voulant pas être en reste, j'ai ouvert "Un objet en souffrance" le plus ancien livre de ma PAL (il devait s'y trouver depuis au moins 4 ans!). Je l'avais délaissé puisque plusieurs titres de cet auteur m'avaient déçue (alors que "La vie interdite"m'avait emballée). Et bien, ce n'est pas celui-là qui me réconciliera avec lui. Un personnage est odieux, l'autre très agaçant. L'histoire qui les lie est invraisembable et m'a ennuyée. J'ai terminé le dernier quart du livre en sautant 1 page sur 2 pour "être débarrassée". Tous mes regrets aux admirateurs de DVC, mais je le laisse définitivement tomber.

Crédit couverture: Le livre de poche et fnac.com

***

 

"Méchamment dimanche" de Pierre Pelot: je ne suis même pas allée jusqu'à la fin! J'ai laissé tomber à la 300ème page: vraiment plus envie de me forcer pour les 285 suivantes. Ce roman est une vraie déception: après beaucoup d'avis enthousiastes, je me faisais une joie de me plonger dans cette histoire "entre "La guerre des boutons" et "Mystic River" ". J'ai trouvé le style laborieux, suis restée indifférente aux héros et au milieu du livre l'intrigue était tout juste mise en place. Comme d'habitude, j'ai trouvé rageant d'être passée à côté d'un livre qui plait à tant d'autres...

Ce roman a obtenu le prix Marcel Pagnol en 2005

Crédit couverture: Pocket et Fnac.com

***

 

Apparemment aucun lien avec "Un secret" de Philippe Grimbert..."Il n'y a pas de secret" de Sibylle Grimbert est un monologue de 190 pages. Paula à 33 ans raconte sa mère qui a disparu quand elle avait 14 ans. Elle imagine pourquoi elle a pu partir, ce qu'elle a pu devenir. Au début, j'ai bien adhéré au texte mais assez vite je me suis lassée. Les divagations de la narratrice tournent en rond, impossible de démêler le vrai de l'inventé et la chute, si elle se veut inattendue, ne remet pas en cause l'mpression d'avoir eu une lecture inintérressante.

Crédit couverture: Stock et Fnac.com

 

Ces lectures ont au moins le mérite d'avoir diminué un peu ma PAL...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Lou 30/09/2007 22:29

Tant de livres présentés en même temps, c'est une vraie torture... comment résister ?:o)

Anne 01/10/2007 16:49

Il ne faut pas essayer de résister!

Joelle 27/09/2007 18:40

Moi aussi, je pensais que "Une pièce montée" serait plus amusant vu les impressions qu'en avaient les participantes de mon club lecture. J'ai ri quelques fois mais j'ai pleuré plus souvent dans l'ensemble !

Anne 28/09/2007 08:48

Alors nous devons avoir une sensibilité similaire!

clochette 23/09/2007 21:49

J'ai moi aussi aimé "Une pièce montée" et Blandine Le Caillet vient à la bibli près de chez moi vendredi. Si je ne sors pas trop tard du boulot, j'irai la voir.

Anne 24/09/2007 07:42

J'espère que tu pourras y aller...et que nous aurons le plaisir de lire ton compte rendu!

Philippe 22/09/2007 21:21

non non non, pas seulement un orman pour femmes, dis donc !

Anne 23/09/2007 09:50

Et tu m'en vois fort aise ;-D

katell 22/09/2007 12:54

Je n'ai lu aucun des titres que tu cites...je ne les noterai pas tous donc je ne peux que te remercier de prendre soin de ma LAL et de mon porte-monnaie ;-)
Bon WE Anne

Anne 23/09/2007 09:50

Faute de prendre soin de mon porte-monnaie, je prends soin de celui des autres ;-(
Bon dimanche Katell

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone