Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 07:24

Je viens de lire mon premier roman de Tahar Ben Jelloun.Je sais que pour beaucoup il est un auteur "chouchou" (Livrovore, Elfe...), et j'avais vraiment envie de le découvrir.

Là c'est l'histoire d'une amitié très forte entre Mamed et Ali. Le premier est né à Tanger, le second arrive de Fès vers la fin des annèes cinquante, et sur une trentaine annèes nous allons suivre leur histoire. Le Maroc au moment de la répression, les coutumes lourdes pour une nouvelle génèration, l'émigration pas si simple font évoluer leur relation. Leur affection réciproque peut-elle résister?

Mamed et Ali se raconte tour à tour et  j'ai eu l'impression de recevoir leurs confidences, d'être en sorte un troisième élèment dans leur amitiè. L'écriture simple, fluide inspire cette complicité. 

Je comprends maintenant pourquoi cet auteur est admiré: il fait partie de ceux qui réussissent à nous faire "entrer dans une histoire". Preuve d'un talent certain.

(Points)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Sonia 07/06/2006 15:24

Moi aussi je viens de découvrir cet écrivain, avec beaucoup de ravissement. Je viens de lire Partir, son dernier roman très émouvant.

Anne 08/06/2006 07:48

"Partir" fait désormais partie de mes projets de lecture!

Livrovore 07/06/2006 11:50

Ah ! ça y est ! tu vas devenir accro toi aussi !

elfe 06/06/2006 10:07

Ahh je suis contente qu'il t'ai plu. Un petit bijou de lecture!!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone