Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 14:37
Yasmina Khadre est souvent cité sur les blogs; c'est donc curieuse et impatiente que j'ai ouvert pour la première fois un roman de cet auteur ...

 

 

 

A Kaboul, les talibans ont établi une véritable dictature: toute joie est péché, toute femme est bannie et l'athéisme est inconcevable. Deux couples: Atiq et Mussarat, Moshen et Zuneira vont être obligés de se rendre à l'évidence: ils ne peuvent plus vivre cette vie qui n'en est pas une...

 

 

 

Ce livre est d'une telle précision que j'ai eu l'impression de lire un véritable reportage. Il m'a dit pourquoi et comment l'esprit des hommes peut se modeler jusqu'à devenir abject. Il m'a expliqué qu'en certains reste une petite flamme d'humanité qui peut s'étouffer ou se raviver. Il m'a éclairé sur la raison des tchadors et décrit ce que les femmes peuvent éprouver derrière leur grillage. Une lecture si réaliste qu'elle m'a souvent conduite au bord de l'écoeurement, mais m'a aussi donné matière à réflexion. Et encore une fois, la même question se représente :"Et moi, sous un régime totalitariste, comment je serais, comment je réagirais?"

Par contre, j'ai éprouvé peu d'émotions vis à vis des personnages. Sans me l'expliquer, je n'ai pas réussi à les trouver attachants. Sans doute que le contexte si réaliste les rend, eux, trop fictifs. Dans "L'attentat", l'effet s'inverse peut-être? Je suis bien décidé à le découvrir très vite...

(Pocket)

Les avis de Florinette, de Frisette, de Papillon, de Loupiote, de Patch...peut-être d'autres?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Britt 17/04/2007 09:32

J\\\'ai enchainé la lecture des hirondelles avec celle de l\\\'attentat que j\\\'ai terminée ... ce matin, donc je pmanque peut-être de recul. Je suis encore dedans mais je sais que jai vraiment bcp aimé ces livres différents mais néanmoins frères. Je comprends que l\\\'on dise que l\\\'attentat tourne un peu en rond, mais ce n\\\'est pas le cas, il fallait nécessairement passer par là pour vivre et comprendre tout ce qui est à découvrir... en lisant! Bonne lecture!

Anne 17/04/2007 14:00

Merci d'avoir pris le temps de partager ton avis avec moi!

katell BOUALI 12/04/2007 02:39

J'ai lu la trilogie....dans le désordre mais quel souffle et que de bouleversements pour le lecteur! Comme tu le dis, Anne, à défaut de comprendre ces affrontements religieux (nos guerres de religions nous semblent si lointaines et floues que la St-Barthélémy passe inaperçue...), on s'informe sur ce qui se déroule à 3 heures de Paris. Une écriture très belle, parfois crue et sauvage mais jamais hors la bienséance.

Camille 10/04/2007 22:07

Je suis en plein dedans... Et je suis suis hypnotisée!

patch 09/04/2007 20:51

Content que tu ais aimé cet auteur....ce n'est pas rien ce qu'il fait, ce qu'il écrit, surtout avec ses origines qui l'impliquent malgré lui....Je lui trouve un très grand courage, car même s'il reste neutre, il donne à juger au lecteur sans parti pris, ce n'est pas rien...mais pour comprendre ce qu'écrit Khadra, je pense qu'il faut lire quasiment l'ensemble de son oeuvre...que ce soit Bagdad, l'Afghanitan, le conflit Israëlopalestinien, ou encore son cheminement personnel au travers de "L'imposture des mots" et "L'écrivain", il décrit cette souffrance, cette lassitude, cette envie de vivre qu'on ces gens, cette soif d'horizons de paix, ce ras le bol des conflits et des guerres....il te décrit ces couleurs, ces senteurs, cette hospitalité naturel chez le peuple arabe, ces gosses qui ne demandent qu'à vivre, à apprendre la tolérance et non à craindre les différences....
Le livre de Khaled Hosseini est différend,quoique très profond également, dans le sens où il est plus question d'une amitié, d'une trahison, des valeurs plus parlantes au sens où nous pouvons les cotoyer tous les jours....on ne fréquente pas l'univers de Khadra tous les jours....heureusement....

Laurence 09/04/2007 19:38

Je ne l'ai pas encore lu, mais Catherine, une des rédactrices du Biblioblog, nous a proposé sa critique : http://biblioblog.fr/index.php/2007/03/09/463-les-hirondelles-de-kaboul-yasmina-khadra:)

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone