Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

14 juillet 2007 6 14 /07 /juillet /2007 09:07

de vos pensées pour nous.

Notre Trognon était malade depuis 6 mois. Mercredi, tous les 4, nous avons pris la décision qui lui a permis de s'endormir "tranquillou" sous nos caresses, la tête posée au creux des mains de son maître.

Aujourd'hui l'appartement est bien vide, nos coeurs bien lourds: laissons le temps faire son oeuvre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain 09/08/2007 08:35

triste pour Trognon et ses maitres.Nous avons vêcu cela avec notre dernier bullmastif,le vétérinaire nous avait dit "quand il sera trop mal amenez le"Un matin nous sommes partis pour sa dernière promenade,il adorait la voiture.J'ai dû l'aider à monter car s'il avait encore eu la force de poser ses pattes avant sur le siège,l'arrière ne suivait pas.Il s'est allongé heureux et nous a regardé avec sa si grosse tête et ses bons yeux,il savait.J'ai descendu l'allée qui sort de chez nous et au moment ou nous passions le portail,on a entendu un gros soupir,je suis descendu de voiture,ai pris sa tête dans mes mains l'ai posée sur ma jambe et pleuré.C'était notre quatrième bullmastif,depuis nous n'avons pkus de chien.Alain

Anne 15/08/2007 13:56

Merci beaucoup Alain pour ton témoignage très émouvant...
Pour l'instant, je ne peux pas avoir un autre compagnon. Notre deuil n'est pas fini.

C. Sauvage 01/08/2007 19:27

Il s'appelait Zoulou et je ne doute pas qu'il a accueilli votre trognon comme il se doit. Je n'aurais jamais cru qu'on puisse s'attacher ainsi à un animal.
Bon courage!

Anne 02/08/2007 08:50

Si Zoulou était affectueux, joueur, protecteur et gourmand, alors c'est sûr qu'ils doivent passer du bon temps ensemble...
Je m'en veux presque de souffrir autant que ça. Nous ne pouvons apparenter le deuil d'un animal à celui d'un humain et pourtant...
Tous les matins en me levant, à chaque fois que je rentre chez moi, je reçois un coup dans l'estomac. Notre p'tit Trognon me manque...
Merci d'avoir pris le temps de ces mots.

Nanne 24/07/2007 21:24

Je suis sûre que tu reprendras une autre petite boule de poils d'ici quelques mois. On ne se lasse pas de cette présence unique, silencieuse et si précieuse. Bon courage, Anne.

Nanne 23/07/2007 22:24

Quel malheur, Anne. Je viens de lire que tu venais de perdre ton petit amour de Trognon. Je partage ta tristesse, ta peine et celle de ta petite famille. J\\\'espère que dans quelques temps, les choses iront mieux. Je sais ce que c\\\'est que d\\\'avoir un animal malade. Dès que Barnabé ne va pas, j\\\'ai le moral en berne. Il faut dire qu\\\'il mange comme un gouinfre et s\\\'empiffre toute la journée. Résultat, trop plein ... Alors, l\\\'estomac en vrille. Et la diète qui suit. Jusqu\\\'à la fois prochaine.
J\\\'espère Anne que tu ne tarderas pas trop à remplir ce vide, car la nature en a horreur. Et puis, tu l\\\'aimeras toujours, Trognon ....

Anne 24/07/2007 08:19

Merci beaucoup Nanne.
A la maison, nous apprivoisons tout doucement le vide laissé par not' 'tit Trognon...

lily et ses livres 19/07/2007 18:23

J'imagine trop bien ce que tu ressens Anne... Gwen, le setter anglais qui m'a accompagnée (ainsi que toute la famille, il vouait un amour véritable et sincère à mon père) de mes 12 ans à mes 26 ans, nous a quittés de cette façon, une fin d'après midi...
Je suis en Bretagne pour le moment (un jour soleil, le lendemain, disons en bonne bretonne, plus mitigé....)
A très bientôt

Anne 20/07/2007 09:07

Merci Lily...
Bon séjour breton!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone