Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 06:50

Et Michel Tremblay par ci, et Michel Tremblay par , et Michel Tremblay ceci, et Michel Tremblay cela. C'est bon, vous avez gagné: j'ai cédé sous la pression!

 

 

 

Ce n'est pas un roman, c'est une lettre. Une missive, comme un appel à l'aide, qu'un homme envoie à son meilleur ami psychanalyste. A plus de 55 ans, il prend conscience du poids de son hérédité: un poids soudain trop lourd. 

 

 

 

Je ne vais pas pouvoir vous expliquer combien ce texte m'a touché. Je dévoilerais beaucoup trop de moi...

Je vais juste vous dire que j'ai aimé ce livre par dessus beaucoup d'autres.

Pourtant  je suis incapable de juger s'il est bon, et encore moins de vous assurer que vous serez comblés par votre lecture. Je ne peux pas être une lectrice plus objective qu'un juge amoureux de l'accusé. Je ne peux pas, parce que le narrateur est mon homologue masculin. Je sais cette souffrance du  "Tu ressembles tellement à ta...", ce coup au coeur devant une photo de moi " On dirait ma....". J'ai pleuré des heures durant après avoir entendu "Là, tout à coup, tu me fais penser à ta...".

Ma première rencontre avec Michel Tremblay a été une douleur. Mais je prendrai le risque de me rebrûler avec ses livres. Un homme capable de parler de moi aussi justement, de me comprendre ainsi, est forcément un homme précieux à mes yeux. 

(Leméac / Actes sud)

PS : Que ceux qui ont laissé des commentaires pour l'anniversaire de ma fille se rassurent: Eléonore, elle, accepte très bien (et Dieu merci!) ses stigmates génétiques.

Crédit photo: Editions Actes Sud et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Naniela 14/11/2007 11:37

Je vais copier sur les autres... tant pis, c'est pas bien... Un billet très touchant, très émouvant.
Elle très mignonne ta fille... pleine de charme...

Anne 14/11/2007 18:11

Merci pour ces compliments!...Moi je trouve que tu as le droit de copier!

Joelle 06/11/2007 10:10

Un très beau billet ... on ne peut qu'être touchée !

Anne 06/11/2007 13:18

Merci Joëlle!

Moustafette 04/11/2007 19:19

Je pense aussi que cette lettre ne me laissera pas insensible.

Anne 05/11/2007 08:30

Moi, sous couvert de mon histoire personnelle, j'ai été très chamboulée...

BelleSahi 03/11/2007 17:12

Oh là tu me donnes trèèès envie de lire ce livre avec ce que tu dis...

Anne 04/11/2007 10:56

C'est une lettre qui te plaira...

clochette 03/11/2007 09:56

Très sympa la nouvelle photo ! Je note ce livre, je n'ai rien lu de cet auteur.

Anne 03/11/2007 10:31

Ta nouvelle photo est drôlement bien aussi!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone