Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 10:31

Encore un "Merci!" aux éditions Points qui m'ont envoyé pour ce livre. De moi-même, je ne pense pas que j'aurais acheté ce recueil de lettres croisées d'Anny Duperey et Nina Vidrovitch...


Je ne connaissais pas Nina Vidrovitch, une artiste peintre, mais j'aime beaucoup Anny Duperey. Ce livre publie la correspondance que ces 2 amies ont entretenue pendant plus de 5 ans (1993-1998).

Anny et Nina échangent leurs sentiments, leurs avis, leurs colères, leurs doutes sur leur vie d'artiste.
Mais aussi sur leur quotidien de femmes "vieillissantes", dans lequel je me suis bien souvent reconnue. La fatigue jusqu'à la lassitude parfois, les enfants que l'on ne comprend plus par moment, les deuils qui ne parviennent pas à se faire, ce nouveau physique usé qu'il nous faut assumer. Et puis, ce choix à prendre pour ce chemin de la "dernière ligne droite", qui ne pourra jamais être sans dommages collatéraux.

Rien de désespérant pourtant. Un brin d'humour, un séjour tranquille au vert, une amitié qui perdure ou un amour qui console arrive toujours à contrebalancer ces tracas pas trop rigolos de nos 2 post quarantenaires. 

J'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir ces lettres. Je pense, cependant, qu'il faut au moins avoir lu "Le voile noir" pour pouvoir apprécier pleinement leur quintessence.

Editions du Seuil et Points 
Crédit couverture: Editions Points et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Rozéfré 14/12/2009 23:17


Et oui, on y passe tous ... !


Anne 16/12/2009 19:21





bel gazou 14/12/2009 15:50


j'aime beaucoup Duperey et les histoires d'amitié aussi, alors...


Anne 16/12/2009 19:21


Alors??? y'a qu'à


Theoma 13/12/2009 18:21


J'ai bcp entendu du bien du voile noir mais jamais lu... Tu me le conseilles ?


Anne 14/12/2009 09:58


Oh oui!!!!


Leiloona 09/12/2009 23:39


J'aime beaucoup Duperey, mais je n'ai pas encore lu celui-ci. Ton billet me donne envie de découvrir cet échange !


Anne 10/12/2009 15:43


N'hésite pas, c'est un poche


antigone 09/12/2009 16:22


Pour qui apprécie Anny Duperey, oui ce doit être intéressant. Je garde un très bon souvenir du "voile noir" que j'ai recommandé à beaucoup de personnes autour de moi depuis sa sortie il y a fort
longtemps ma foi ...
On dirait une petite mamie quand tu parles de toi ainsi, alors que tu es toute pimpante et jeunette ;o)) !


Anne 10/12/2009 15:42


J'ai lu, moi aussi, "Le voile noir" il y a bien longtemps: ce qui pouve bien que je ne suis plus si jeunette et pimpante
Mais rassure-toi, face à mon âge je reste, la plupart du temps, sereine (surtout depuis que je suis lozèrienne!). N'empêche que les petits tracas dus à la quarantaine passée existent...faut faire
avec


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone