Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 15:18

Encore un choix de lecture influencé par une blogueuse! Ce roman de Cécile Oumhani est un coup de coeur de Sylire

 

 

59929711 p

La vie de la petite Assia est une vie sans maman. D'elle ne reste qu'une photo. Une jolie femme blonde dans un jardin de jasmin. Quelque part au-delà de la Méditerranée.

Elle ne sait rien de ce pays ensoleillé. Papa Fouad n'est que silence.

Devenue adulte, lourde de ces secrets, elle prend des risques avec sa vie. Mais tombe aussi amoureuse. D'un homme venu, justement, du Marghreb.

 

 

Ce livre est de ceux dont on dit en le refermant "C'est une belle histoire". Tous les ingrédients sont là: de jolis mots, la petite fille attendrissante, un papa tristoune-donc-attachant et bien sûr l'amour. Le bel-le grand Amour. L'amour paternel aussi.

Il ne manque même pas le 'p'tit je n'sais quoi" qui rendrait la belle histoire mièvre ou dérisoire. 

Bien au contraire puisqu'ici les sujets sont, sinon graves, du moins touchants.

Est racontée la difficulté de se construire quand ses racines restent inconnues ou reniées.

Est mis à mal cette éternelle assertion dictée par l'amour parental" C'est pour son bien". Ce père qui croit pouvoir façonner la vie de sa fille selon sa propre conception. Il oublie juste que le bonheur de sa fille n'est absolument pas là où lui le voudrait.

Sont aussi abordés le sentiment d'infériorité de l'immigré, les amitiés sacrifiées au nom d'une renaissance pourtant impossible, le remord du survivant.

Voyez, donc, comme la belle histoire se révèle riche!

 

Riche et, il serait dommage de ne pas le préciser, parfaitement bien menée. La chronologie se mélange adroitement, l'intrigue se dévoile doucement et surtout les dernières pages surprennent, donnent un habile remaniement à l'histoire. Et ça j'adore! 

 

 ClaraGambadou et Gwenaelle l'ont lu aussi. 

 

Editions Paris Méditerranée

Crédit couverture: Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Sandrine(SD49) 23/02/2011 21:09



je viens de voir les infos sur la Nouvelle Zelande, je comprends votre terreur, cette attente a du vous paraitre interminable.



Anne 28/02/2011 16:40



J'ai eu l'impression que tout s'effondrait en moi...Puis, j'ai pensé à ceux qui n'avait pas notre chance de savoir leur fils en vie et je me suis sentie
trés mal plusieurs jours. Aprés la vie continue, on oublie ou du moins on cale ça dans un coin de sa tête.



Aifelle 13/02/2011 07:09



Ouf, je ne note rien  Les copines sont passées avant toi. Mais j'en ai tant d'autres qui m'attendent, je suis
submergée



Anne 14/02/2011 16:53



Submergée? Tiens tu m'étonnes!


(finalement j'ai passé une autre lecture avant "Purge". Je l'entame aussitôt aprés.)



sylire 11/02/2011 21:27



Ravie que tu l'aies aimé ! C'est un de ces livres que l'on veut à tout prix faire connaître.



Anne 14/02/2011 16:33



Il était imossible que je puisse ne pas apprécier pas ce roman



Martine Galati 11/02/2011 19:58



J'ai très envie de me laisser tentée! Tu ne le ferais pas voyager par hasard?!!!


Et je profite de mon passage chez toi pour souhaiter, avec beaucoup de retard, un bel anniversaire à ton blog!



Anne 14/02/2011 16:31



Ce livre n'est pas à moi


Merci!



clara 11/02/2011 19:14



Un livre magnifique !!!!



Anne 14/02/2011 16:30



Voilà tout est dit!



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone