Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 09:00

J'aime beaucoup la comédienne  Sylvie Testud, j'ai découvert l'écrivain il y a peu avec "Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir". Le ton humoriste de ce roman m'avait donné de la relire.

 

 

Même si le quotidien peut être difficile pour sa mère seule avec 3 filles, Sybille, la narratrice, est une petite fille espiègle qui veut du rire dans la vie. Alors elle met à profit une famille italienne unie, des soeurs inséparables, un quotidien cocasse pour y arriver...même si Papa n'est pas là. Devenues adultes les 3 fillettes peuvent-elles encore compenser l'absence du père par l'humour? 

 

Ce roman est tout simple...en apparence. Dans la première partie, sous l'écriture facile on imagine bien l'enfant, et c'est toute attendrie que j'ai partagé ses maladresses. En retrouvant même quelque unes de mes sensations de jeune lectrice devant la Sophie de la Comtesse de Ségur. La deuxième partie arrive abrupt, ce qui m'a déconcertée pendant quelques pages. Mais le fil est vite repris et avec autant de plaisir. Avec un ton plus subtil le personnage "Sybille adulte" garde toute sa crédibilité, et c'est pleine d'émotions que j'ai fini ce livre. Moi, quand on me parle du besoin d'être aimé, de protéger ceux qu'on aime, j'ai chaud au ventre. 

J'ai vu sur Amazon que l'adaptation théâtrale de ce roman en prévu en poche pour février 2007.

(Fayard)

Sylvie Testud joue dans le film qui retrace la vie d'Edith Piaf: "La môme". Sortie le 14 février: je l'attends avec impatience.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

odile 22/02/2010 18:11


j'apprécie l'actrice depuis longtemps (stupeur et tremblements, la vie de françoise sagan) et j'ai beaucoup aimé ce livre, on plonge vraiment dans la vie de cette petite filleet j'ai beaucoup ri,
le passage à l'âge adulte est très touchant
je lirai sans doute d'autres livres d'elle
j'avais acheté ce livre suite à la lecture de ce blog


Anne 23/02/2010 17:57


Je suis ravie d'avoir été de bon conseil
Merci d'avoir pris le temps d'écrire ce com'


agapanthe 21/12/2006 22:23

J'ai aimé les 2 premiers, j'hésitais pour celui-ci, peur d'être moins surprise, charmée. Je suis rassurée, je le mets sur ma PAL.

Anne 22/12/2006 08:24

A bientôt pour ton avis.

lily 18/12/2006 14:54

Je le note, il me tente beaucoup... Merci Anne !

Laure 17/12/2006 21:36

Ah il est au pied de mon lit celui-là, mais je m'efforce de lire d'abord ceux qui sont plus anciens....

gambadou 17/12/2006 18:19

J'ai lu récemment "le ciel t'aidera" de Sylvie Testud. Même critique : un bon moment de lecture et de détente. 9a nous fait apprécier encore plus l'actrice.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone