Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 14:08

D'abord il y a eu "Un heureux évènement" et "Clandestin" qui m'avaient donné envie de relire Eliette Abécassis, ensuite il y a eu les avis tentateurs de Patch et Majanissa et pour finir l'étiquette "0,90 cts" collée sur ce livre....

 

Au coeur de Jérusalem, vit une communauté judaïque hassidique. Chacun respecte scrupuleusement ses lois religieuses. Rachel le sait...Rachel sait, donc, que Nathan, son mari tant aimé, peut la répudier puisque 10 ans après leur union son ventre n'a porté aucune descendance.

 

 

Je ne peux pas dire que je n'avais pas été prévenue! Majanissa m'avait bien mise en garde: je serai en colère. Et bien je l'ai été! Mais comment pouvait-il en être autrement quand je lis que l'intelligence de la femme ne lui est donnée que pour cuisiner, nettoyer, élever des enfants? Comment pouvait-il en être autrement quand les mots "égalité" ou "partage" ne sont que des lettres mises bout à bout, sans aucune signification? Comment pouvait-il en être autrement quand le corps et même la santé d'une femme ne sont que broutilles? Désolée Majanissa, finalement  je suis plus écoeurée, révoltée qu'en colère.

Mais pourtant j'ai beaucoup aimé cette lecture...Le récit ne se cantonne pas uniquement à la dénonciation d'un certain intégrisme. Il relate aussi une belle histoire d'amour, telle qu'on les aime à la "Roméo et Juliette", celles avec de la passion, du sexe et des larmes.

Et puis, j'ai vu aussi de l'espoir dans ce texte sombre. La génération qui suit celle de Rachel et Nathan, représentée par la jeune soeur et son amoureux, commence à transgresser les dogmes. D'ailleurs Rachel, elle-même, n'en a-t-elle posé les prémices en consultant un gynécologue? Nathan, n'a-t-il pas cédé à son père sans quelques réticences?

Je crois tellement en l'humain, qu'inconsciement  je ne pouvais sans doute pas concevoir ce récit sans un peu d'espérance en une civilisation meilleure...

 

(Livre de poche)

 

 Crédit couverture: Edition Livre de poche et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

anjelica 04/08/2007 23:33

Pour ce qui concerne les religions, je ne suis pas objective donc ...Je viens juste te conseiller (si tu ne l'as pas vu) le film 'The magdalene sister', un très beau film mais également très dur ! Et une nouvelle fois, comment la religion (chrétienne dans ce cas) et la société peuvent faire souffrir les femmes ! C'est tiré de faits réels.

Anne 05/08/2007 09:31

J'ai vu ce film et mon fils se l'est même acheté en DVD. Tu as bien fait d'en parler: il illustre parfaitement tous nos propos échangés sur l'extrêmisme que nous pouvons trouver dans toutes les religions. Merci Anjelica.

Ananas 04/08/2007 15:14

Un petit coucou des vacances !!! Véronique te l'a dit : je vais bientôt passer chez elle !! Ma première rencontre "blogueste".... Au fait, je voulais te dire qu'avant de partir en vacances, je suis allée cherchée des idées de livres sur ton blog et j'ai dévoré et adoré "L'été" !!! Merci encore.... Bises ensoleillées....

Anne 04/08/2007 16:23

Quel plaisir d'avoir de tes nouvelles! Je vous souhaite, à Véronique et toi, de passer un bon moment ensemble! Mais je ne me tracasse pas pour vous: entre nanas on a toujours de quoi papoter ;-)
Bien contente que tu ais adoré "L'été".

BelleSahi 04/08/2007 10:18

Bon week-end à vous aussi ! Nous sommes 3 ! Lilou est chez mes parents !
 

Tamara 03/08/2007 18:40

Après "Un heureux événement" qui m'a laissé un peu sceptique, je tenterai plutôt "Clandestin"...

Anne 04/08/2007 09:40

"Clandestin" a été pour moi un véritable coup de coeur et je serais ravie que tu partages avec moi.

majanissa 03/08/2007 16:26

Ah j'aime beaucoup ton article. Mais c'est dingue quand je te lis, malgré la colère que l'on sent tu restes si douce. Me demande pas plus je déraille apparemment ;). Le "roméo et Juliette" je pense.

Anne 04/08/2007 09:39

Je suis trés surprise car tu n'es pas la seule à me "penser" douce; Or, ce n'est absolument un trait de caractére que je m'atribuerais! A la limite indulgente et tolérante...et encore pas tout le temps!....Il m'arrive aussi de râler, et là, rien n'est doux chez moi: ni ma voix, ni mes propos!
Merci pour le compliment sur mon post...le tien était trés bien aussi!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone