Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 09:12

J'ai déjà parlé sur mon blog de Jacqueline Harpman cette auteure belge qui me plait bien. J'ai lu beaucoup de ses romans et j'avais celui-ci, sous le coude, dans ma PAL.

 

Catherine, jeune adolescente, tombe sous le charme d'un ami de son père quadragénaire. Passade, somme toute banale, d'une enfant pour un homme ou amour véritable? Les années passent et la réponse devient évidente...

 

 

Que dire de ce titre? Un seul mot suffirait: "moyen"....

Bien sûr trop bavarde pour m'en contenter, j'ajoute que c'est une histoire qui se laisse lire distraitement: au cours de ma lecture mon quotidien était toujours dans un coin de ma tête (fait très significatif pour déterminer si un livre m'emballe ou pas).

L'histoire d'une jeune fille belge au milieu du XXe siècle calquée sur celle d'une jeune fille anglaise du XVIIIe siècle, n'est surement pas un choix judicieux. Quel dommage! Jacqueline Harpman a été capable d'écrire un de mes livres favoris "Moi qui n'ai pas connu les hommes", des histoires d'amour magnifiques comme "L'orage rompu", des récits aussi drôles qu'émouvants comme "La dernière année", alors je suis d'autant plus déçue...

 

(Livre de poche)

Crédit couverture: Editions Livre de poche et Amazon.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Anne 09/02/2008 13:09

J'ai vu ton commentaire d'"En toute impunité" que je ne connaissais pas et que je compte bien lire rapidement. Je veux parler d'un livre de Jacqueline Harpman "Le bonheur dans le crime" paru chez Stock en 1993 et réedité chez labor (qui vient d'être racheté) en 2000. "En toute impunité" est un autre livre d'Harpman paru chez Grasset en 2005. C'est toujours la même référence à Barbey d'Aurevilly et à son recueil "Les Diaboliques" 

Anne 09/02/2008 13:26

Merci Anne pour tes précisions.

Anne 08/02/2008 12:30

Dommage que tu n'aies pas accroché à "L'apparition des esprits". Personnellement, c'est un de mes préférés. Le roman le plus accompli de Jacqueline Harpman est "La Plage d'Ostende" .  En n° 2, je te recommande "Le bonheur dans le crime", une construction romanesque sur une maison qui existe réellement à Bruxelles (Bois de la Cambre). Jacqueline Harpman est psychanalyste de formation et habite Uccle (Commune de Bruxelles). Anne.

Anne 09/02/2008 08:40

J'ai déjà lu le roman dont tu parles (je pense que tu veux citer "En toute impunité") tu trouveras le lien dans mon index. Et comme je le dis dans mon billet j'aime beaucoup, moi aussi, cette auteure belge. Merci Anne de ta visite chez moi.

Lilly 01/02/2008 18:20

Je le note quand même, il me tente depuis un moment. De "Moi qui n'ai pas connu les hommes", j'ai lu seulement la dernière phrase, très belle, et un peu le début,mais je l'ai reposé...

Anne 02/02/2008 09:53

Quel que soit le titre, je me dis que de toute façon cette auteure mérite d'être connue. 

BelleSahi 28/01/2008 09:29

Bonne journée Anne ! Bises !

Joelle 28/01/2008 08:56

Pour une fois que je ne prends pas mon stylo pour noter ... ouf !

Anne 29/01/2008 13:07

Hé, tu peux quand même noter J.Harpman si tu ne la connais pas!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone