Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 16:30

Avec "Bord de mer" le talent de Véronique Olmi m'était apparu comme si évident que j'ai, très vite, eu envie d'ouvrir un autre de ses romans... 

 

Elisabeth apprend que Pascal, son mari, entretient une liaison extraconjugale depuis 2 ans. De son côté, Clara, porteuse d'un atavisme difficile, panique lorsque son amant Boris désire un enfant. Les 2 femmes vont se rencontrer, s'écouter, se comprendre et s'épauler pour que chacune puisse se reconstruire un avenir. 

 

Ce roman ne ressemble en rien au très noir "Bord de mer": 

D'abord "Un si bel avenir" n'est pas un roman d'atmosphère. L'intrigue est omniprésente et s'articule autour de la fidélité conjugale, des conflits post-divorce, du poids de l'hérédité, de l'enfance saccagée...

Ensuite, le thème dominant de ce livre loin d'être sombre est même plutôt beau: il évoque l'amitié féminine, la vraie, celle si forte qu'elle peut devenir intimité.

Enfin le style se teinte régulièrement d'humour: la scène où l'assistante sociale vient contrôler la bonne éducation des 2 petites filles d'Elisabeth est géniale!

Donc un texte beaucoup moins intense et bouleversant, qui ne me laissera sans doute pas un souvenir impérissable, mais sa lecture fut très plaisante. J'ai aimé ces femmes, envié leur attachement: j'aurais voulu, moi aussi, devenir leur amie.

Clarabel a donné son avis sur Amazon.

 

(Actes Sud ou Babel )

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

pom' 10/01/2007 12:13

j'ai beaucoup aimé ce petit livre , on retrouve des tranches de vie quotidienne avec leurs rires(la visite de l'assistance sociale) et leurs pleurs(la découverte de la liaison de pascal ou la visite que fait clara à son père), je vais m'empresser de lire Bord de mer.

Anne 10/01/2007 14:09

Attention Pom:' "Bord de mer" c'est du concontré d'émotions!

Patch 08/01/2007 14:59

En effet, d'après ton billet (et le 4ème de couverture que je n'avais même pas encore lu ;o ) ), il a l'air d'être nettement moins pesant....Mais je ne regrette tout de même pas la lecture de "Bord de mer"....Il y a des récits qui sont malheureusement tellement proches de la réalité....

lily 13/11/2006 14:10

Vive la vie de Province !!! :))

lily 12/11/2006 12:00

C'est amusant, tout me ramène à Véronique olmi en ce moment...
Je ne connais pas encore "un si bel avenir", mais j'avais beaucoup aimé "la pluie ne change rien au désir" et "numéro six"...
Clarabel a lu son dernier roman en date "Mathilde" (8 novembre) que j'ai vraiment très envie de lire, mais tu as certainement lu son commentaire.
Comme toi j'ai très envie de suivre cet écrivain tout à fait remarquable... même si, il faut bien l'avouer, elle nous embarque parfois dans des sujets pas faciles faciles... Mais quel talent !
A bientôt !
PS moi aussi, appart parisien... pas loin non plus d'un rond point (mais aussi de l'école maternelle ça compense !)...

Anne 13/11/2006 08:43

Lily, je n'ai pas lu "La pluie ne change rien au désir": je note!
Appart' pas loin des universités...ça compense pour nous aussi! Dans 2 à 3 ans les études de nos grands seront finies et j'espère que nous pourrons laisser notre immeuble citadin pour une maison campagnarde...

tamara 02/11/2006 17:29

:-) en effet, c'est moins glamour, moi aussi je suis dans un appart avec zéro verdure... à l'exception d'une orchidée récalcitrante qui survit malgré mon don inné à faire mourir (à mon grand désespoir !) toutes les plantes qui me passent entre les mains...

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone